La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.
Accueil 

 

"Là ou se trouve une volonté, il existe un chemin."  Winston Churchill 
                   
              

La lettre d'information de Jacques Barbier pour 2015

L’intervention de STOP VIOLENCE FRANCE, au COLLEGE LEONARD DE VINCI à CHASSIEU

Visitez le site des jeunes Stop-Violence-Jeunes

Le Chemin se Trace en Marchant. Protéger les enfants des parents Toxiques, Manipulateurs et Pervers Narcissiques
 

Le Chemin se Trace en Marchant. Mères déviantes et Capacité Parentale, Femmes Cougar

La Petite ELISE victime de ses parents et des pouvoirs politiques

Le Business des Séparations Conflictuelles

Lettre à ceux qui sont concernés par l'Avenir des enfants

"L'Animal sentinelle de la violence faite aux enfants " :
Colloque au Centre de Congrès
d'AIX EN PROVENCE le 15 mars 2013,


Colloque AIX : Qui bat son chien bat les siens

Viols, Incestes : lieux "de torture pour enfant"


Grève de la faim d'un papa pour ses enfants
 
  

Décisions de Justice...Etat Psychologique des Enfants 

THESE de MEDECINE sur l'ALIENATION PARENTALE

                                                        
 

 

 

  

                   Pourquoi appelle-t-on                                                

                   Cruauté, le fait de frapper un animal ?  

                    Agression, le fait de frapper un adulte ?

                    Education, le fait de frapper un enfant?

 

                                                                                                               

VIOLENCE EDUCATIVE, MALTRAITANCE, MANIPULATION, ALIENATION PARENTALE

      

Une  Association qui lutte avec d’autres Associations

Contre la Violence Educative Ordinaire et toutes autres formes de Maltraitance faite aux Enfants (Maltraitance physique, psychologique, sexuelle...)  

                                                                             

 Contre l'Aliénation Parentale en soutenant activement l’enfant victime,  sous "emprise" d'un ou de ses parents, "dont la parole n'est pas libre" car il est manipulé, formaté, pris en otage par l’un de ses parents, et utilisé "comme un enfant soldat" contre l’autre Parent, ou autres membres de sa famille qui subissent cette aliénation

 Une Association de terrain pour la prévention et l'information des enfants, adolescents et adultes, mais aussi pour des Actions non violentes devant les Mairies, Palais de Justice, Préfectures, etc… lieux symboliques du pouvoir, pour sensibiliser l'opinion publique et les autorités,

                     

Une association qui tente toujours une Médiation non institutionnelle avant d’accompagner ses adhérents dans leurs démarches judiciaires 

                                                                 
                    

                   POUR DEFENDRE LA CAUSE DES ENFANTS                         

Nous savons tous qu'il est difficile d'obtenir des réponses médicales précises, et une justice adaptée pour les enfants victimes de Violence Educative, d'actes de Maltraitance, et de plus en plus souvent de manipulation ou d'Aliénation Parentale.

Un autre fléau de plus en plus fréquent est celui des classements sans suite pour viol, inceste, faits réels, qui ne manque pas de nous faire poser des questions, sur des poursuites par les accusés, ce qui entraine l'absence de condamnation efficace lors de ces fausses déclarations pour attouchements ou autres délits, dans le seul but d'obtenir la garde des enfants.

Il y à certes des inversions de résidence, des petites condamnations, mais rien de comparable avec le préjudice subi par l'accusé, souvent suite aux déclarations par des mères ou belles mères, ou encore en collusion lors de recomposition de couples... 

Ces parents inconscients, qui font de fausses déclarations, portent de ce fait une atteinte très grave aux droits des enfants réellement victimes, dont les dossiers sont classés sans suite, suite aux doutes des juges.

A force de faux, il est évident que l'on peut comprendre la prudence de ces derniers pour éviter des erreurs judiciaires.

Il serait plus efficace de sanctionner une fausse déclaration par la même peine encourue par celui qui est accusé à tort, dans le seul but d'assouvir une vengeance personnelle.   


Il est aussi important de savoir que les professionnels eux mêmes, sont parfois dans l'obligation d'avoir recours aux médias pour faire avancer la vérité concernant la maltraitance faite aux enfants.

Malgré cela, il faut se battre continuellement, tant avec les pouvoirs publics pour faire modifier des Lois inadaptées à la vie actuelle, que sur le terrain pour la défense des plus faibles. 


En revanche, comme si cela n'existait pas, il y a peu de volontaires et de spécialistes pour faire avancer les choses dans deux domaines pourtant "explosifs" que sont la Violence Educative Ordinaire et la Manipulation Parentale.

Depuis 1994 que notre association existe, c'est pourtant dans ces deux directions que nos actions se sont accentuées au début de l'année 2004, et vont s'orienter encore plus, compte tenu de la détresse des victimes et de leurs familles.

Avec Olivier MAUREL (OVEO) et Jacqueline CORNET (Ni Claques Ni Fessées), les "pionniers Français" de la Violence Educative Ordinaire que j'ai rejoint avec conviction depuis près de dix ans dans leur engagement contre la violence éducative, ou châtiments corporels, claques et fessées, cause pour laquelle la FRANCE vient d'être condamnée par le CEDS.

La France viole la Charte sociale européenne en n'interdisant pas de manière "suffisamment claire" les châtiments corporels infligés aux enfants, comme la claque ou la fessée, a tranché un organe du Conseil  de l'Europe dans une décision publiée mercredi. Le Comité européen des droits sociaux du Conseil de l'Europe (CEDS) s'est prononcé le 4 mars 2015 au sujet des châtiments corporels infligés aux enfants.

 

Nous poursuivons notre coopération et nos échanges avec Dolorès Passemart (MIESGUI) et Frieke Brandebourg (SANVIOLENTINE) contre la maltraitance et les agressions à caractère sexuel.

Vous avez des choses à dire pour faire avancer la cause des enfants, n'hésitez pas à nous en faire part ou à nous rejoindre.


                                                                         

    AUVERGNE, BOURGOGNE, RHONE ALPES, P.A.C.A...

                                           

Stop Violence – Stop Maltraitance

 Tél : 06.42.39.98.31

Fixe : 09.77.04.06.64 

   email : stopviolence@wanadoo.fr  

                     

         Pour combattre les injustices, il ne faut pas hésiter à dire :

                                           

JE SAIS, ET JE DIS QUE JE LE SAIS
            
Violence éducative et maltraitances,
Viols, inceste, pédophilie,
Manipulation et aliénation parentale,
       
Je sais que souvent la justice se tait,
Les services sociaux ne font pas leur boulot,
       
Je sais, et je dis que je le sais,
             
Je sais que lorsque l’on sait ce que l’on ne doit pas savoir,
Que l’on sait que l’autre sait mais ne veut pas savoir,
Il faut tout faire pour le faire savoir…
    
Je sais qu’il faut dire STOP VIOLENCE
Je sais qu’il faut VAINCRE LE SILENCE
Pendant ou après leur enfance...
      
Auteurs
  Jacques Barbier    -       Corinne Colin
        Stop Violence    -   Vaincre le Silence 
            
       Texte réalisé le 27 février 2009 après la lecture d'un rapport de l'ADSEA de Saint Etienne.
 
Pour respecter le travail de nos sites qui sont protégés, vous avez la possibilité de reprendre ce texte en indiquant les sources et auteurs. Merci de votre participation et de vos observations par mail.

            

                             

          

L'ensemble de ce site et son contenu sont protégés en vertu de la loi sur les droits d'auteur.
          
Une partie importante des documents de ce site sont les notres, adhérents, bénévoles, de collègues d’autres associations avec lesquels nous œuvrons, ceux de professionnels ou autorisés.
Aucune reproduction des textesne peut être faite sans le consentement écrit de leur auteur. Aucune utilisation collective ou à des fins professionnelles, ne peut en être faite sans autorisation écrite préalable.
Respectez leur travail, notre travail. Certains articles peuvent être repris en citant la source et en établissant un lien sur le site de l’auteur. Si vous désirez des renseignements n'hésitez pas à prendre contact avec nous.
  
Jacques Barbier             
             

Réalisation et maintenance du site par PC MICRO SOLUTIONS BEAUVAIS